6 octobre 2024, 12:00 – 13:00 | Clara et Pauline aux sources communes du Bel Canto (2) Clara et Jan Hugo

15,00 30,00 

Sélectionnez votre tarif :

6 octobre  2024, 12:00 – 13:00
Domaine des Frênes – Villa Viardot
14 rue Yvan Tourguéneff 78380 Bougival

UGS : ND Catégories : ,

Description

Dimanche 6 octobre 12h :
Clara et Pauline aux sources communes du Bel canto : Der Schöne Gesang

Pauline Viardot  (1821 – 1910) Airs italiens du XVIIe d’auteurs inconnus
Songes – Apri le luci e mira,
Son disperato
Carl Maria von Weber (1786 – 1826)
Das Röschen op.15n°5, Es Stürmt auf der Flur op.30 n°2, Unbefangeheit Op.30 n°3, Minnelied Op.30 n°4, Der Freie Sänger Op.47 n°2,
Pauline Viardot – Air italien : Dîtes, que faut-il faire? – Fingo per mio diletto
Robert Schumann (1810 – 1856) – Mondnach
Pauline Viardot – Das Verlassene Mäglien,
Clara Schumann (1819 – 1896)
Ich Stand in dunklen Traümen
Romance op.21 n°1 (piano)
Pauline Viardot – In der Frühe,
Robert Schumann – Berg und Burgen schaun herunter Op. 24 n. 7 (dédié à Pauline Viardot)
Aufträge,
Clara Schumann – Romance op.21 n° 3 (piano)
Pauline Viardot – Morgenlied,
Robert Schumann – Stille Tränene
Clara Schumann – Beim Abschied,
Carl Maria von Weber – Air d’Agathe (Freischutz),

Clara Hugo soprano, Jan Hugo piano Streicher 1847

Présentation

Pauline Viardot a reçu son éducation musicale de son père, Manuel Garcia, grand interprète et ami de Rossini, mais aussi élève d’Ansani, lui-même élève de Porpora. Elle avait été éduquée dans la tradition du Bel Canto, ce beau chant qui s’effaçait au fil du XIXe siècle devant l’émergence de la mode de la « voix sombrée », hégémonie que Liszt qualifia péjorativement de « grand cri ». Pauline possédait par ailleurs de précieux manuscrits et avait glané au fil de ses voyages de nombreuses partitions, dont certaines de compositeurs inconnus du XVIIIe siècle. Ce sont certains de ces airs, publiés par elle-même, que nous avons choisi d’interpréter.

L’école de Bel Canto des castrats de Bologne essaima à Dresde grâce à la présence du castrat Caselli, qui enseigna notamment à Johann Miksch. Ce dernier fut le professeur de chant de Friedrich Wieck, père et instructeur de Clara Schumann. Tout un pan de la musique de la première moitié du XIXe siècle avait pour référence vocale le Bel Canto. Weber a évolué dans cet environnement musical.

Ce programme tente de faire dialoguer la musique vocale allemande avec l’héritage musical Belcantiste de Pauline Viardot. Clara et Pauline, amies, ont souvent joué et chanté ensemble. L’air du Freischütz est répertorié dans un ouvrage pédagogique de chant publié par Pauline Viardot, « L’Ecole Classique de chant ». Le cycle de Robert Schumann Liederkreis op. 24 est quant à lui dédié à « Fraülein Pauline Garcia ».

Clara et Jan Hugo

Biographie des artistes

DUO
Jan et Clara Hugo se dédient à la recherche de l’esthétique vocale du Romantisme, démarche qui les mène à la découverte des anciens enregistrements et à la recherche musicologique sur les pratiques musicales du XIXe siècle. Cette recherche très féconde, à la croisée des instruments historiques et une plus grande liberté interprétative, leur permet d’apporter un nouveau regard sur le répertoire vocal. Leur répertoire s’étend du premier Romantisme jusqu’à la mélodie du début du XXe siècle.

Jan Hugo
Jan Hugo, pianiste d’origine sud-africaine, mène une large activité musicale, se produisant aussi bien comme soliste et musicien de chambre, que comme accompagnateur et fortepianiste. Son éducation musicale commence en Afrique du Sud, puis se poursuit en Italie et en Allemagne. Actuellement il suit le parcours MIMA de recherche et pratique Fortepiano à la Sorbonne avec Luca Montebugnoli.
Il se produit au festival Liszt-en-Provence, au Festival Chopin et Sand à la Seyne-sur-Mer, au MITO Festival (Italie), aux « Nuits Romantiques » à Verbania (Italie), dans la saison de La Nouvelle Athènes au Musée national des Châteaux de Malmaison et de Bois-Préau. Il est également l’invité régulier des plus importantes saisons musicales en Afrique du Sud. Il est assistant de Jean-Philippe Sarcos à l’Académie du Palais Royal.

Clara Hugo
Clara Hugo commence son éducation musicale à la Maîtrise de Paris. Elle intègre la Hochschule für Musik und Theater F. Mendelssohn Bartholdy de Leipzig et poursuit sa formation au Conservatoire de Milan. Elle suit le parcours MIMA de recherche et pratique à la Sorbonne, où elle se dédie au chant romantique et le Bel Canto.
En 2022/2023 elle a chanté le Poème de l’Amour et de la Mer de Chausson avec l’Orchestre Ut Cinquième, le Stabat Mater de Dvorak avec l’Orchestre Symphonique de Paris sous la direction de Xavier Ricour, ainsi que le rôle de Bubikopf dans Der Kaiser von Atlantis de Ullmann à Parme.
Elle explore le répertoire de musique de chambre aux côtés de son mari et pianiste Jan Hugo, avec lequel elle se produit en Italie, en France et en Afrique du Sud.

Informations complémentaires

Tarifs

Plein tarif, Tarif réduit

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “6 octobre 2024, 12:00 – 13:00 | Clara et Pauline aux sources communes du Bel Canto (2) Clara et Jan Hugo”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *