Revue de Presse

La presse en parle


Festival Georges Bizet 22,23,24 mars 2024

Concert du dimanche 24 mars 2024, Forum Opera, Vendredi 29 mars, Marcel Quillevere

Des deux rives du Rhin

Le premier Festival Georges Bizet, les 22, 23 et 24 mars, à la villa de Pauline Viardot à Bougival, a rendu un bel hommage à Benita Carteron qui nous a quittés en janvier dernier à l’âge de 99 ans. Fondatrice des Amis de Georges Bizet, Benita a œuvré toute sa vie pour la sauvegarde du patrimoine culturel français notamment pour la musique dans le Lubéron où elle a créé le premier festival de quatuor à cordes et bien sûr, plus récemment, à Bougival qui s’enorgueillit d’avoir, grâce à elle, sa « colline sacrée » où se côtoient la villa de la cantatrice Pauline Viardot, la datcha de Tourgueniev et la maison où Bizet a séjourné. Sylvie Brély, qui lui a succédé, se bat à présent pour en faire un lieu de résidence artistique propre à accueillir un festival annuel. Le programme du concert du 24 mars consacré aux « Deux rives du Rhin » a été judicieusement élaboré par les artistes, notamment par les pianistes Aline Bartissol et Anne le Bozec, cette dernière racontant admirablement avec une touche d’humour (et le juste rythme !) les chemins croisés empruntés par Schumann, Schubert, Mendelssohn, Liszt, Georges Bizet et Pauline Viardot. Le public est immédiatement captivé. … Lire la suite


Concerts du dimanche 24 mars 2024, Olyrix, Joseph Pons, 26 mars 2024
Le premier Festival Georges Bizet se déroule sur trois journées dans le cadre de la Villa Viardot sise sur la Colline des Impressionnistes à Bougival, à quelques pas du pavillon des bords de Seine dans lequel Bizet s’est éteint.
La première manifestation de la journée de dimanche visait à reconstituer un concert de musique tel qu’il se trouvait organisé au temps de Pauline Viardot, avec un mélange de pièces pour piano solo ou à quatre mains, ponctuées de chant et de mélodies….

Le pianiste Nathanaël Gouin est l’artisan du second concert intitulé « Bizet sans paroles », du nom de son disque paru chez Mirare en 2020 et vivement salué alors. Il reprend à Bougival pour partie le programme enregistré tout en introduisant des pièces nouvelles de Bizet. … lire la suite


Concert Nathanaël Gouin, Concertonet.com, Didier von Moer, 24 mars 2024 …
A Bougival, la réouverture de la villa Viardot, à quelques pas de la datcha de Tourgueniev, valait bien le festival organisé le week‑end dernier par les Amis de Georges Bizet, avec notamment une version pour piano de L’Arlésienne sur un texte d’Hervé Lacombe, auteur de la monographie de référence sur le compositeur, une excursion sur les deux rives du Rhin en compagnie de la soprano Marianne Croux et des pianistes Aline Bartissol et Anne Le Bozec et, enfin, un récital de Nathanaël Gouin.
Celui-ci a repris une partie de son très remarqué récital « Bizet sans paroles » paru chez Mirare. lire la suite


Classica.fr, Jeudi 21 mars 2024, Antoine Sibelle,

Deux festivals musicaux se tiendront à Bougival et Croissy-en-Seine le week-end du 22-24 mars. Des deux bords de la Seine, récitals et expositions ont été organisés pour des programmations riches lors de ce premier week-end de printemps.

Organisé par l’association Les Amis de Georges Bizet, le festival propose une série de concerts de chambre mêlant influences méditerranéennes et germaniques. Au cœur de l’hôtel particulier Viardot (1830), la soprano Marianne Croux parcourra le répertoire de Bizet avec l’Ensemble Hexameron, puis sera accompagnée par les pianistes Anne Le Bozec et Aline Bartissol sur dans Schumann et Liszt. La comédienne Isabelle Hurtin donnera vie au drame de L’Arlésienne avec la complicité du pianiste Stéphanos Thomopoulos. Nathanaël Gouin, lauréats de plusieurs concours internationaux, clôturera le festival avec des extraits de son disque « Bizet sans paroles » (Mirare Productions).
En complément des représentations, le musée Datcha Tourguéniev sera ouvert deux heures avant les concerts jusqu’à 17h. lire la suite

Le Point.fr, Dimanche 17 mars 2024

La résurrection de Bizet à Bougival SECRETS DE PARIS. Au compositeur français, mort dans les Yvelines en 1875, est dédié un festival de musique qui débute le 22 mars. par

Concertclassic.com, Mardi 19 mars 2024
lire la suite

France-Musique, La Matinale, mardi 19 mars 2024

Le Monde, La Matinale , Lundi 6 mars 2024
Du 22 au 24 mars, quatre concerts de salon autour du piano Erard de 1898 ayant appartenu à la cantatrice et compositrice (récemment restauré par l’association des Amis de Georges Bizet)  lire la suite

Fréquence Protestante – Point d’orgue 7 mars 2024
Invitées par Marc Portehaut, Sylvie Brély et Isabelle Hurtin présentent le festival Ecouter l’émission

Pianiste – Février Mars 2024
Bizet à la villa Viardot
Marianne – 29 février 2024
Diapason – Magazine Mars 2024
Cadences – Magazine Février-Mars 2024

Presse Festival Pauline Viardot 20 au 22 octobre 2023
Inauguration le 17 septembre 2023

Le Figaro, Le réveil de la belle endormie, Thierry Hilleriteau,
Vendredi 13 octobre 2023

À Bougival, la restauration de cette somptueuse demeure ayant appartenu à la célèbre cantatrice pauline Viardot vient de s’achever. La semaine prochaine, elle renouera avec sa vocation musicale et culturelle par un festival dédié à cette artiste, également compositrice.
Lire la suite

France Inter, Festival Pauline Viardot, Classic & Co d’Anna Sigalevitch, samedi 14 octobre 2023
Pour écouter

Concertclassic.com, Alain Cochard, 1er octobre 2023
Premier Festival Pauline Viardot, salons romantiques
La météo était au rendez-vous les 16 et 17 septembre à Bougival pour des Journées du Patrimoine 2023 qui ont vu la réouverture de la Villa de Pauline Viardot. Le public est venu, nombreux, découvrir un lieu chargé d’histoire, sauvé de la prédation immobilière et restauré (1) grâce à l’action déterminée de l’Association des Amis de Georges Bizet et de sa fondatrice, Bénita Carteron, sans l’enthousiasme et la ténacité de laquelle rien n’eût été possible.
Lire la suite

Diapason, Villa Musicale, Magazine Octobre 2023
A Bougival, la maison de Pauline Viardot rouvre ses portes après travaux avec une programmation qui se déploie en mini-festival en octobre.
[…] Près de dix ans plus tard, la musique y reprend ses droits, à l’initiative des Amis de Georges Bizet. Après deux concerts le 17 septembre faisant revivre le piano Erard 1898 de Pauline Viardot, quatre programmes formeront du 20 au 22 octobre, un petit festival sous le signe du romantisme européen, de Chopin à Clara Schumann, Brahms… et bien sûr Pauline Viardot, dont les mélodies seront chantées par les mezzos Marianne Fribourg et Coline Dutilleul.

Cadences, Viardot & Chopin, magazine septembre/octobre 2023
Dans le cadre du Festival Pauline Viardot dont on fête la première édition à la Villa Viardot, la mezzo-soprano Coline Dutilleul et le pianiste Edoardo Torbianelli ont concocté un programme tissant des liens entre la musique de la compositrice et celle de Chopin. On y retrouve un même amour bel cantiste (n’oublions pas que Viardot avait pour père le ténor Manuel Garcia et pour soeur la cantatrice Maria Malibran!), le piano chopinien égalant la voix dans son lyrisme souple. On pourra entendre les 12 mélodies sur des mazurkas de Frédéric Chopin composées par Pauline Viardot, des Nocturnes de Chopin…

Vidéo Concertclassique du concert inaugural 17 septembre 2023
Aline Bartissol, Eloy Orzaiz piano, Naaman Sluchin violon, Jean Manifacier comédien.
Voir la vidéo

La Lettre du musicien, Le Piano de Pauline Viardot, joyau romantique, Octobre 2023
La villa de la compositrice à Bougival, inaugurée à l’occasion des dernières Journées du patrimoine, accueille en octobre un festival. En son centre, le piano de l’ancienne maîtresse des lieux, a été entièrement restauré.
Lire la suite

Journées du Patrimoine
Resmusica.com, septembre 2023

Après cinq ans de travaux, la Villa Viardot rouvre ses portes pour les journées du Patrimoine les 16 et 17 septembre prochains avec deux concerts gratuits à 16h et à 17h30  sur le piano Erard 1898 ayant appartenu à , récemment acquis. D’autres concerts seront par la suite proposés dans les lieux par l’association Les Amis de Georges Bizet, partie prenante de cette renaissance et cela dès les 20 et 22 octobre («  au cœur de la création romantique européenne »).
Lire la suite

Concertclassic.com, Septembre 2023
Rien de plus normal que de choisir le week-end des Journées du Patrimoine pour lancer un Festival Pauline Viardot dans la villa de l’illustre cantatrice (1821-1910) à Bougival (photo) – une demeure construite en 1830 dont le couple Viardot et l’écrivain Ivan Tourguenieff firent l’acquisition en 1874 et qu’ils baptisèrent « Les Frênes ». Le bâtiment, qui menaçait ruine il n’y a pas si longtemps encore, a en effet pu, grâce au Loto du Patrimoine (et à l’apport de donateurs réunis par l’association Les Amis de Georges Bizet, au sein de laquelle Jorge Chaminé et Bénita Carteron ont joué un rôle central) se lancer dans une restauration, parvenue à son terme après cinq ans de travaux. Le 17 septembre prochain, la villa Viardot rouvrira ses portes, en musique, avec la préfiguration d’un mini-festival (initiative des Amis de G. Bizet) prévu un mois plus tard, du 20 au 22 octobre.

Lire la suite

 

 

PRESSE AVANT LES TRAVAUX DE RESTAURATION

Le Monde 15 septembre 2018

La villa Viardot reçoit le premier chèque du Loto du patrimoine. Le président de la République, Emmanuel Macron, s’est rendu samedi dans l’ancienne demeure de la cantatrice, dans les Yvelines. Par
Lire la suite

Le Monde de la Musique

“Il y a de nouveau 3B de la musique : Bizet, Berganza, Bougival ! La «Carmen du siècle» a donné une master class dans la ville où est né le célébre opéra. Et si Bougival devenait pour Bizet ce que Salzbourg est pour Mozart ?

Si vous passez par Bougival, vous n’aurez pas de mal à trouver la maison de Bizet, au bord de la Seine. Une plaque sur la façade noirâtre rappelle aux passants le souvenir de l’illustre locataire. C’est malheureusement la plus laide du rivage mais, de l’intérieur, paraît-il, la vue est imprenable. …/ C’est dans cette maison que Bizet a terminé Carmen, en trois mois, et c’est là qu’il est mort, trois mois après la première à l’Opéra-Comique (3 mars 1875).

Bougival est connu grâce aux Impressionnistes : Renoir, Monet, Pissarro, Sisley l’ont célébré. Mais on oublie que cette ville a vu naître l’opéra le plus joué. Depuis 2001, l’association Sons croisés, créée par la pianiste Marie-Françoise Bucquet et le baryton Jorge Chaminé, organise de merveilleux concerts dans la maison de Pauline Viardot (toute proche de la maison de Bizet) pour faire entendre autre chose que Carmen.Pauline Viardot était, rappelons-le, la fille du grand professeur de chant Manuel Garcia, la sœur de la Malibran, mais elle était aussi élève de Franz Liszt au piano, compositrice et chanteuse adulée par Chopin et Musset. ../

A deux pas de la maison de Pauline Viardot se trouve la datcha (qui est un musée aujourd’hui) que Tourgueniev a fait construire près de celle qu’il aimait. Rappelons que Prosper Mérimée, l’auteur de Carmen, était un ami de Tourgueniev (à qui Bizet a donné des leçons de piano) et que Pauline a soufflé quelques secrets sur le style vocal espagnol au compositeur français. C’est dire si les vibrations étaient fortes lors du premier Festival Bizet à Bougival.
« Je suis très émue d’être ici, a murmuré Teresa Berganza. Je sens la présence de tous les grands artistes qui sont passés dans cette maison»…/
Son ancien élève et partenaire à la scène, le baryton Jorge Chaminé, a convaincu la diva de donner deux jours de master classes à huit chanteurs venus du monde entier. «J’ai souvent donné des master classes dans ma vie, mais vous êtes le meilleur groupe avec lequel j’ai travaillé !». Olivier Bellamy

Télécharger l’article

AIR FRANCE Magazine

“The Pride of Bougival !
Pour la première fois, l’association des Amis de Georges Bizet de Bougival – ville où Carmen fut écrit – organise un festival de musique classique visant à célébrer et à mieux faire connaître le compositeur «éclipsé par son chef d’œuvre».
Au programme de ces journées, une exposition ainsi que plusieurs concerts réunissant des invités tels que le Quatuor Elysée ou le Trio Equinox.”

Diapason

« Pêcheurs de perles ! »

La ville de Bougival, au bord de la Seine, est plus connue pour avoir inspiré les peintres impressionnistes que les musiciens. C’est pourtant là que Bizet termina la partition de Carmen, en 1874, quelques mois avant sa mort. Pour fêter ce passé musical, l’association des amis du compositeur, avec l’aide de la municipalité, a créé un festival. Bizet sera bien sûr à l’honneur : dans l’église, le théâtre ou la villa ayant appartenu à Pauline Viardot, on jouera Le Docteur Miracle (opérette qui, en 1857, valut un prix au compositeur) les Chants du Rhin pour piano, ou un arrangement de l’Arlésienne. Le reste de l’affiche est constitué d’œuvres chambristes du XIXè siècle, notamment le Quintette avec clarinette de Brahms par le Quatuor Sine Nomine et Pascal Moraguès, ou le Quintette à deux violoncelles de Schubert par le Quatuor Elysée et Emmanuelle Bertrand. Et c’est une Carmen légendaire, Teresa Berganza qui inaugurera cette manifestation bienvenue par des masterclasses publiques.”

Les boucles de la Seine se font enchanteresses sous les coteaux de Bougival, d’autant qu’au beau mai, l’ombre tutélaire de Bizet revient chaque année rôder… Une master-class de Teresa Berganza, Carmen fameuse à la Villa Viardot, les Quatuors Vogler et Parisii, avec Ashley Wass pour Franck et Schumann, le Quintette Moragues revendiquent le caractère chambriste de cette édition où l’on devra découvrir un très beau pianiste, Alexander Drozdov, Schubertien-né.
Article de Jean-Charles Hoffelé.

Le Parisien

“On connaît Bougival à cause des impressionnistes. Renoir, Monet, Pissarro ont immortalisé ce village des Yvelines. Sait-on que c’est aussi là que Georges Bizet a écrit Carmen, l’opéra le plus représenté dans le monde, et là qu’il est mort ? Accablé de chagrin après l’échec de son chef d’œuvre à l’Opéra-Comique !
Les amis du compositeur, dont l’écrivain Jean Lacouture est président, a voulu lancer cette année le premier Festival de musique de Bougival. L’ambition : faire pour Bizet ce que Salzbourg a fait pour Mozart.
C’est pour soutenir ce projet que la grande Teresa Berganza, 72 ans, est venue lundi donner une master class à de jeunes chanteurs du monde entier.


Le Figaro Magazine

Teresa Berganza CONFIDENCES MEZZA VOCE
Elle est l’une des dernières « divas assolutas » et incarne la passion du chant lyrique. « La Berganza transmet son art dans des cours d’interprétation devenus cultes !
Article de Philippe Séguy.

Télécharger l’article


La Terrasse

Festival de Bougival
Le journaliste et historien Jean Lacouture et ses « Amis de Georges Bizet » nous convient à un mois de concerts sur les bords de la Seine…

Aux portes de Paris, ce nouveau venu sur la scène festivalière (c’est sa troisième édition) nous accueille à Bougival, source d’inspiration des Impressionnistes et terre d’accueil de Bizet… « Sous ce ciel, devant les eaux où Monet, Renoir, Sisley et Pissarro ont inventé un nouveau regard sur le monde, où Bizet a achevé sa vie en créant son chef-d’œuvre, un délicieux festival en bord de Seine est né… » confirme Jean Lacouture, hôte inattendu du mélomane francilien en quête de nouvelles sensations musicales. Parmi les temps forts de la programmation, retenons d’abord, en ouverture, quatre jours de master-class de la légendaire Teresa Berganza (qui fête cette année ses 75 printemps) autour de Don Giovanni de Mozart, un double hommage à la Diva Pauline Viardot (dont on célèbre cette année le centième anniversaire de la disparition) et à son ami Frédéric Chopin dans sa propre Villa Bougival par le grand baryton Jorge Chaminé (le 18 mai à 16h), ou encore le concert Beethoven-Mozart du Quatuor Belcéa et du clarinettiste Pascal Moraguès (le 25 mai à 20h30).
J. LUKAS

Radios

France-Musique
– Emissions “Dans la Cour des Grands” de Gaelle le Gallic, en 2008, 2009, 2010 et 2011
– Emissions “Deux sets à neuf” de Lionel Esparza, en 2008, 2009, 2010 et 2011
– Emissions “Un mardi idéal” d’Arièle Butaux
– Emissions « Fauteuil pour Orchestre », en 2008, 2009, 2010 et 2011
– Annonces dans « Musique Matin »

France- Inter
– Annonces dans “Carrefour de Lodéon” par Frédéric Lodéon en 2008, 2009, 2010 et 2011

France-Info
– Annonces par Gérard Courchelle en 2008, 2009, 2010 et 2011

France-Culture
– Annonces dans l’émission “Dans l’oreille d’un sourd” d’Yvan Amar

Radio Classique
– Annonces par Laure Mezan

Radio Notre Dame
– Annonces par Karol Beffa

Fréquence protestante
– Annonces et présence de Marc Portehaut

RTL
– Annonces

Yvelines Radio
– Interviews de Bénita Carteron et Claude Berlin + Guide des Festivals

Télévisions

Mezzo : Documentaire de 56 minutes sur la master classe de Teresa Berganza “Une leçon de chant de Teresa Berganza à la Villa Viardot”. Diffusé le 7 et le 9 juillet.

Yvelines Première :
– reportage sur l’exposition « La Tragédie de Bizet et l’Age d’or de Bougival » et sur le concert des Jeunes Talents.
– Interview/annonces en 2008, 2009, 2010 et 2011.

DVD

DVD disponibles :
« Une leçon de chant de Teresa Berganza à la Villa Viardot » (Mélisande films)
« Master Classes Les Noces de Figaro – Don Giovanni » (Mélisande films)

Contact Presse

Anne Gueudré, attachée de presse Festival Pauline Viardot
anne.gueudre@gmail.com

06 60 51 03 82

Sylvie Brély, directrice
agbizetdirection@gmail.com
06 70 20 67 34

2e Festival Viardot à la villa Viardot : Pauline à Baden Baden, 4,5,6 octobre 2024
Photos 2e Festival Pauline Viardot 4,5,6 octobre 2024

Olga Pashchenko

Lina Tur Bonet

quatuor Agate

Aline Bartissol

Ulrich Messthaler

Clara et Jan Hugo

Télécharger Dossier Presse Bizet