22 octobre 2023, 17:00 – 18:00 | Festival Pauline Viardot – Un violon dans le salon de Pauline Viardot

Dimanche 22 octobre 17h : Un violon dans le salon de Pauline Viardot

Pauline Viardot Romance VWV 3003
Charles de Bériot Scène de ballet op.100
Pauline Viardot Berceuse VWV 3003
Gabriel Fauré Sonate pour violon et piano en la majeur opus 13 Scherzo : Allegro vivo
Frédéric Chopin: Nocturne op. 48 numéro 2 /  Balakirev-Glinka L'alouette
Pablo Sarasate: Airs bohémiens op.20

Eloy Orzaiz, pianiste, claveciniste, lauréat des fondations Nuffic, Humbolt, Royaumont, professeur de piano et de clavecin au CRR de Boulogne Billancourt, Disque de pièces pour violon et piano de Pau Casals avec Naaman Sluchin.
Marta Ramirez, violoniste, lauréate de la Schola Cantorum Basiliensis, du Concours de musique ancienne de York.

Billets

15,00 30,00 

Sélectionnez votre tarif :

Prolongez l’expérience d’écoute aux salons de Pauline Viardot :

Formule de réduction :

  • -15% à partir de 3 concerts distincts
  • -20% à partir de 5 concerts distincts

*Tarif réduit : Etudiants, Scolaires, Chômeurs, Minima Sociaux, Handicap et leur accompagnateur

Heure et lieu

22 octobre  2023, 17:00– 18:00
Domaine des Frênes – Villa Viardot
16 rue Yvan Tourguéneff 78380 Bougival

A propos de l'événement

Dimanche 22 octobre 17h : Un violon dans le salon de Pauline Viardot

Programme

Pauline Viardot Romance VWV 3003
Charles de Bériot Scène de ballet op.100
Pauline Viardot Berceuse VWV 3003
Gabriel Fauré Sonate pour violon et piano en la majeur opus 13 Scherzo : Allegro vivo
Frédéric Chopin: Nocturne op. 48 numéro 2 /  Balakirev-Glinka L’alouette
Pablo Sarasate: Airs bohémiens op.20

Eloy Orzaiz, pianiste, claveciniste, lauréat des fondations Nuffic, Humbolt, Royaumont, professeur de piano et de clavecin au CRR de Boulogne Billancourt, Disque de pièces pour violon et piano de Pau Casals avec Naaman Sluchin.
Marta Ramirez, violoniste, lauréate de la Schola Cantorum Basiliensis, du Concours de musique ancienne de York.

UN VIOLON DANS LE SALON DE PAULINE VIARDOT

La place des salons parisiens comme bastion de créativité culturelle prend de l’ampleur tout au long du XIXe siècle, et de façon particulière après la guerre franco-prussienne. Dans ce contexte, la réputation du salon de musique de Pauline Viardot est incontestable : on y parle de littérature et de politique, on s’y amuse et bien évidemment, on y joue de la musique.

A cet égard, le violon occupe une place centrale dans les « jeudis soir » et matinées de dimanche du salon Viardot. Ce cadre offre une vitrine privilégiée à des compositeurs tels que Bériot, Sarasate ou Fauré afin qu’ils dévoilent leurs nouvelles créations. Ces compositions font preuve d’une grande sophistication et élégance mais aussi d’une virtuosité redoutable. L’esprit de ce nouveau style français sera incarné par la Société Nationale de Musique à partir de 1872.