Lundi 21 août
 
83547 visites
à ce jour

Revue de Presse


Le Monde de la Musique

“Il y a de nouveau 3B de la musique : Bizet, Berganza, Bougival ! La «Carmen du siècle» a donné une master class dans la ville où est né le célébre opéra. Et si Bougival devenait pour Bizet ce que Salzbourg est pour Mozart ?

Si vous passez par Bougival, vous n’aurez pas de mal à trouver la maison de Bizet, au bord de la Seine. Une plaque sur la façade noirâtre rappelle aux passants le souvenir de l’illustre locataire. C’est malheureusement la plus laide du rivage mais, de l’intérieur, paraît-il, la vue est imprenable. .../ C’est dans cette maison que Bizet a terminé Carmen, en trois mois, et c’est là qu’il est mort, trois mois après la première à l’Opéra-Comique (3 mars 1875).

Bougival est connu grâce aux Impressionnistes : Renoir, Monet, Pissarro, Sisley l’ont célébré. Mais on oublie que cette ville a vu naître l’opéra le plus joué. Depuis 2001, l’association Sons croisés, créée par la pianiste Marie-Françoise Bucquet et le baryton Jorge Chaminé, organise de merveilleux concerts dans la maison de Pauline Viardot (toute proche de la maison de Bizet) pour faire entendre autre chose que Carmen.Pauline Viardot était, rappelons-le, la fille du grand professeur de chant Manuel Garcia, la sœur de la Malibran, mais elle était aussi élève de Franz Liszt au piano, compositrice et chanteuse adulée par Chopin et Musset. ../

A deux pas de la maison de Pauline Viardot se trouve la datcha (qui est un musée aujourd’hui) que Tourgueniev a fait construire près de celle qu’il aimait. Rappelons que Prosper Mérimée, l’auteur de Carmen, était un ami de Tourgueniev (à qui Bizet a donné des leçons de piano) et que Pauline a soufflé quelques secrets sur le style vocal espagnol au compositeur français. C’est dire si les vibrations étaient fortes lors du premier Festival Bizet à Bougival.
« Je suis très émue d’être ici, a murmuré Teresa Berganza. Je sens la présence de tous les grands artistes qui sont passés dans cette maison».../
Son ancien élève et partenaire à la scène, le baryton Jorge Chaminé, a convaincu la diva de donner deux jours de master classes à huit chanteurs venus du monde entier. «J’ai souvent donné des master classes dans ma vie, mais vous êtes le meilleur groupe avec lequel j’ai travaillé !». Olivier Bellamy

Télécharger l'article


AIR FRANCE Magazine

“The Pride of Bougival !
Pour la première fois, l’association des Amis de Georges Bizet de Bougival - ville où Carmen fut écrit - organise un festival de musique classique visant à célébrer et à mieux faire connaître le compositeur «éclipsé par son chef d’œuvre».
Au programme de ces journées, une exposition ainsi que plusieurs concerts réunissant des invités tels que le Quatuor Elysée ou le Trio Equinox.”


Diapason

"Pêcheurs de perles !"

La ville de Bougival, au bord de la Seine, est plus connue pour avoir inspiré les peintres impressionnistes que les musiciens. C’est pourtant là que Bizet termina la partition de Carmen, en 1874, quelques mois avant sa mort. Pour fêter ce passé musical, l’association des amis du compositeur, avec l’aide de la municipalité, a créé un festival. Bizet sera bien sûr à l’honneur : dans l’église, le théâtre ou la villa ayant appartenu à Pauline Viardot, on jouera Le Docteur Miracle (opérette qui, en 1857, valut un prix au compositeur) les Chants du Rhin pour piano, ou un arrangement de l’Arlésienne. Le reste de l’affiche est constitué d’œuvres chambristes du XIXè siècle, notamment le Quintette avec clarinette de Brahms par le Quatuor Sine Nomine et Pascal Moraguès, ou le Quintette à deux violoncelles de Schubert par le Quatuor Elysée et Emmanuelle Bertrand. Et c’est une Carmen légendaire, Teresa Berganza qui inaugurera cette manifestation bienvenue par des masterclasses publiques.”

Les boucles de la Seine se font enchanteresses sous les coteaux de Bougival, d’autant qu’au beau mai, l’ombre tutélaire de Bizet revient chaque année rôder… Une master-class de Teresa Berganza, Carmen fameuse à la Villa Viardot, les Quatuors Vogler et Parisii, avec Ashley Wass pour Franck et Schumann, le Quintette Moragues revendiquent le caractère chambriste de cette édition où l’on devra découvrir un très beau pianiste, Alexander Drozdov, Schubertien-né.
Article de Jean-Charles Hoffelé.


Le Parisien

“On connaît Bougival à cause des impressionnistes. Renoir, Monet, Pissarro ont immortalisé ce village des Yvelines. Sait-on que c’est aussi là que Georges Bizet a écrit Carmen, l’opéra le plus représenté dans le monde, et là qu’il est mort ? Accablé de chagrin après l’échec de son chef d’œuvre à l’Opéra-Comique !
Les amis du compositeur, dont l’écrivain Jean Lacouture est président, a voulu lancer cette année le premier Festival de musique de Bougival. L’ambition : faire pour Bizet ce que Salzbourg a fait pour Mozart.
C’est pour soutenir ce projet que la grande Teresa Berganza, 72 ans, est venue lundi donner une master class à de jeunes chanteurs du monde entier.


Le Figaro Magazine

Teresa Berganza CONFIDENCES MEZZA VOCE
Elle est l’une des dernières « divas assolutas » et incarne la passion du chant lyrique. « La Berganza transmet son art dans des cours d’interprétation devenus cultes !
Article de Philippe Séguy.

Télécharger l'article


La Terrasse

Festival de Bougival
Le journaliste et historien Jean Lacouture et ses « Amis de Georges Bizet » nous convient à un mois de concerts sur les bords de la Seine...

Aux portes de Paris, ce nouveau venu sur la scène festivalière (c’est sa troisième édition) nous accueille à Bougival, source d’inspiration des Impressionnistes et terre d’accueil de Bizet… « Sous ce ciel, devant les eaux où Monet, Renoir, Sisley et Pissarro ont inventé un nouveau regard sur le monde, où Bizet a achevé sa vie en créant son chef-d’œuvre, un délicieux festival en bord de Seine est né… » confirme Jean Lacouture, hôte inattendu du mélomane francilien en quête de nouvelles sensations musicales. Parmi les temps forts de la programmation, retenons d’abord, en ouverture, quatre jours de master-class de la légendaire Teresa Berganza (qui fête cette année ses 75 printemps) autour de Don Giovanni de Mozart, un double hommage à la Diva Pauline Viardot (dont on célèbre cette année le centième anniversaire de la disparition) et à son ami Frédéric Chopin dans sa propre Villa Bougival par le grand baryton Jorge Chaminé (le 18 mai à 16h), ou encore le concert Beethoven-Mozart du Quatuor Belcéa et du clarinettiste Pascal Moraguès (le 25 mai à 20h30).
J. LUKAS

Radios

France-Musique
- Emissions “Dans la Cour des Grands” de Gaelle le Gallic, en 2008, 2009, 2010 et 2011
- Emissions “Deux sets à neuf” de Lionel Esparza, en 2008, 2009, 2010 et 2011
- Emissions “Un mardi idéal” d’Arièle Butaux
- Emissions "Fauteuil pour Orchestre", en 2008, 2009, 2010 et 2011
- Annonces dans "Musique Matin"

France- Inter
- Annonces dans “Carrefour de Lodéon” par Frédéric Lodéon en 2008, 2009, 2010 et 2011

France-Info
- Annonces par Gérard Courchelle en 2008, 2009, 2010 et 2011

France-Culture
- Annonces dans l’émission “Dans l’oreille d’un sourd” d’Yvan Amar

Radio Classique
- Annonces par Laure Mezan

Radio Notre Dame
- Annonces par Karol Beffa

Fréquence protestante
- Annonces et présence de Marc Portehaut

RTL
- Annonces

Yvelines Radio
- Interviews de Bénita Carteron et Claude Berlin + Guide des Festivals

Télévisions

Mezzo : Documentaire de 56 minutes sur la master classe de Teresa Berganza “Une leçon de chant de Teresa Berganza à la Villa Viardot”. Diffusé le 7 et le 9 juillet.

Yvelines Première :
- reportage sur l’exposition "La Tragédie de Bizet et l’Age d’or de Bougival" et sur le concert des Jeunes Talents.
- Interview/annonces en 2008, 2009, 2010 et 2011.

DVD

DVD disponibles :
- « Une leçon de chant de Teresa Berganza à la Villa Viardot » (Mélisande films)
- « Master Classes Les Noces de Figaro – Don Giovanni » (Mélisande films)

[Haut de la page]